à la dérive des continents

chemins de traverse
2021-2022

«À la dérive des continents» est une oeuvre musicale inspirée des expériences musicales menées à partir des années 50 par des compositeurs comme John Cage, Steve Reich ou encore Terry Riley dont l’oeuvre «In C» fut l’une des premières de musique dite répétitive. Composée en 1964, c’est une pièce alors complètement inédite, considérée comme l’oeuvre fondatrice de la musique minimaliste répétitive.

Ces musiques expérimentales offrent une complète liberté à ses interprètes, musiciens professionnels et non-musiciens.

«À la dérive des continents» est un poème musical qui tend l’oreille pour écouter les voix de celles et ceux que l’on n’entend trop peu et que nous voudrions parfois ne pas voir.

Pour autant nous devons y faire face et nous devrons assumer le récit auquel nous prenons part. Face à ce réel qui apparait comme immuable, nous avons décidé de mettre nos compétences, nos outils et notre réflexion au service d’une création collective, où les paroles viennent se confondre avec les notes et se confronter à nos présupposés et nos peurs. Une oeuvre pour faire front poétique et rendre notre réel supportable. L’art comme terre d’accueil et l’artiste au service de l’hospitalité, pour accueillir l’autre, l’étranger.

Terry Riley (né en 1935)
In C

Compagnie théâtrale Le ballon vert
OMEDOC – Orchestre de Musique Expérimentale du DOC
Clément Lebrun, direction musicale
Orchestre Régional de Normandie


plus d’informations