métamorphoses

chemins de traverse
2022-2023

Régis HUBY
création jazz et musique improvisée

« Nous vivons dans l’oubli de nos métamorphoses. »
Paul Eluard

Avec cette nouvelle création intitulée « Métamorphoses », Régis Huby nous livre ici un projet particulièrement personnel et intime.

Depuis longtemps, le violoniste et compositeur est habité par l’envie de créer une pièce réunissant un orchestre classique et son Large Ensemble, composé de 15 musiciens et amis, fine fleur du jazz français. Ces musiciens, comme le compositeur, sont issus de la tradition classique, culture à partir de laquelle ils ont opéré leur propre « métamorphose » pour aller vers le jazz et l’improvisation.

Influencé par la musique classique européenne et par les minimalistes américains, Régis Huby explore le passage de l’écrit à l’improvisé et déploie son propre univers dans des allers-retours entre l’un et l’autre. Sa composition s’appuie sur le rythme et la pulsation et joue sur des trames écrites et des improvisations libres en accordant toujours une place fondamentale au geste du musicien.

Pour l’occasion, c’est l’Orchestre Régional de Normandie – placé sous la baguette du chef d’orchestre français Jean Deroyer – qui répond à l’aspiration de Régis Huby. La présence sur le plateau d’un grand ensemble de 32 musiciens issus du jazz et du classique est inédite et forge la première singularité de ce projet. Jean Deroyer donne vie à cet ensemble et crée la connexion essentielle entre le Large Ensemble et l’Orchestre de Normandie. Toute l’architecture de la composition s’appuie sur ce va-et-vient entre les deux formations, sur des jeux de miroirs entre le quintette à cordes et le quintette à vent de chaque ensemble. Les musiciens se complètent, dialoguent, s’allient puis se fragmentent. Tout est mouvant et en mutation constante.

La musique est donc à l’image de son créateur : en mouvement, soumise sans cesse à des micro-transformations ou à de grandes (r)évolutions. Régis Huby nous parle ainsi des métamorphoses d’un homme qui, tout au long de son existence, au gré des événements, évolue, chemine et change. Ses certitudes sont remises en cause, son regard se modifie. L’impermanence des choses et du monde s’impose alors comme une évidence palpable. Le compositeur convoque aussi dans cette création la nécessité de transformation face aux alertes de notre temps, au changement climatique et aux catastrophes écologiques auxquels nous faisons face. La musique de Régis Huby se fait donc l’écho sensoriel des évolutions intimes d’un homme mais aussi des mutations universelles.

avec
Régis Huby, violon
Guillaume Roy, alto
Atsushi Sakaï, violoncelle
Olivier Benoit, guitare électrique
Pierrick Hardy, guitare acoustique
Joce Mienniel, flûte
Jean-Marc Larché, saxophone soprano
Catherine Delaunay, clarinette
Pierre-François Roussillon, clarinette basse
Matthias Mahler, trombone
Illya Amar, vibraphone et marimba
Bruno Angelini, piano, fender rhodes, little phatty
Claude Tchamitchian, contrebasse
Guillaume Seguron, contrebasse
Michele Rabbia, percussions, électroniques

Jean Deroyer, direction musicale
Orchestre Régional de Normandie

Coproduction Abalone, L’Orchestre Régional de Normandie, Le Trident Scène nationale de Cherbourg-en-Cotentin
Une commande du Trident envers Régis Huby – Compositeur Associé avec le soutien du Ministère de La Culture & de la SACEM


plus d’informations